L’ADFM plaide pour une refonte du Code de la famille

L’ADFM plaide pour une refonte du Code de la famille

L’Association Démocratique des Femmes du Maroc ADFM, s’apprête à lancer sa campagne de communication et sensibilisation grand public sur la réforme du Code de la Famille. C’est une demande d’une refonte globale du Code de la famille qui après 15 ans  s’est avéré inéquitable et loin des ses objectifs : « veiller sur la famille contre toutes les formes d’injustice et de discrimination ».

Portant le slogan  « Pour un code  de la famille qui protège les droits des femmes et des filles contre toutes les formes de violence et de discrimination », cette campagne débutera  le 8 mars, journée des droits des femmes et sera largement diffusée  par  les médias et réseaux sociaux.

Récemment élue, Présidente  de l’ADFM, Mme Amina Lotfi  a expliqué lors de la conférence de presse que «  Cette campagne a été entamée par la réalisation d ‘une analyse des arrêts rendus par la chambre du statut personnel et successoral, relevant de la Cour de Cassation, en matière d’application des dispositions du code de la famille. Notamment , le mariage des mineurs , la polygamie , la tutelle légale , la reconnaissance du mariage , le divorce et le partage des biens acquis pendant le mariage » .Ces disposition reflétant clairement les injustices et les discrimination subies par les femmes et en raison de vides  et lacunes juridiques contenus dans le texte ou sa mauvaise interprétation ,la présidente ajoute « Nous désirons un Code de la famille, plus juste , plus moderne ,plus équitable et harmonieux avec la Constitution 2011 .Oui les femmes et les filles continuent de subir de grandes injustices en violation flagrante des dispositions de la Constitution de 2011 » .

« Rahma », « #3lach la », « radio Aswat »

 La campagne de sensibilisation a été mise à pied par l’ADFM en partenariat avec  l’association Tanmia et  l’association Issil pour le théâtre et l’animation culturelle  et  pour faire écho à cette  campagne, les organisateurs vont communiquer à travers trois canaux .

Lire aussi : « 3lach la », la campagne de sensibilisation de l’ADFM

Lire aussi : ADFM : contrat renouvelé en faveur de l’égalité 

Lire aussi : Moudawana : Ce que révèle l’enquête sur le code de la famille

La Pièce de théâtre « Rahma : entre la réalité et la loi » réalisée en partenariat avec l’Association « Issil pour le théâtre et l’animation culturelle. Cette dernière  présente les lacunes et les vides juridiques de certaines  dispositions du CF. La première représentation de cette pièce de théâtre aura lieu le mercredi 6 mars 2019 à 19h30 au Théâtre National Mohammed V de Rabat.

La poursuite de la campagne de sensibilisation sur les droits des femmes « 3lach la » ‫ » » / pourquoi pas, déjà menée sur les réseaux sociaux, en partenariat avec l’association Tanmia.ma. Cette campagne verra la diffusion de 8 capsules de sensibilisation. 

Lire aussi : Loi contre les violences faites aux femmes, une finale décevante !

Lire aussi : Code de la famille, des mesures d’urgence !

Enfin ,pendant un mois deux spots radio sur la radio  ASWAT  ,en langue arabe dialectal  seront diffusés à des heures de pointe .Des messages sensibiliseront  et  informeront le grand public , les décideurs  sur les lacunes et obstacles de quelques dispositions du CF« L’objectif premier est de  toucher le maximum de personnes afin de les aider à comprendre, que  les dispositions du CF ne sont pas appliquées de manière juste, moderne et que tout ce que nous faisons , notre plaidoyer  est pour une harmonisation du code de la famille avec la Constitution et les engagements internationaux du Maroc   » a  rappelé la présidente de l’ADFM .

Lire aussi : L’ADFM, dresse le bilan de l’institutionnalisation de l’égalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *