Fawez le tatoueur à l’Axone tattoo show

Fawez le tatoueur à l’Axone tattoo show

Le jeune tatoueur maroco-tunisien Fawez Zahmoul va représenter le Maroc en qualité d’artiste et de jury dans deux conventions en Europe. Fawez aura  donc la lourde tâche de départager les tatoueurs en lice pour le titre de meilleur tatoueur 2019, parmi les 150 participants à cette convention.

 Le tatoueur Fawez Zahmoul, qui s’était illustré en proposant d’assurer le détatouage de la jeune Khadija, séquestrée et violée et dont l’affaire avait défrayée la chronique en aout dernier, représentera le Maroc comme jury de la seconde édition de l’Axone tattoo show les 2 et 3 février à Montbéliard en France « J’ai toujours représenté le drapeau Tunisien lors de ces conventions, parmi les tatoueurs de nationalités différentes. Aujourd’hui, il est temps pour moi de hisser à l’international les couleurs de mon pays de cœur, celui où j’ai grandi: le Maroc».

 C’est une première pour le Maghreb et l’Afrique, considérés comme « à la traine » sur la scène internationale, de faire parti d’un jury sur ce type d’évènement. Fawez sera également présent à la première édition du Tattoo Winter Session à Les Gets au mythique Barbylone du 4 au 10 février, où là encore il a décidé de porter les couleurs marocaines.

Tatoueur depuis 15 ans Fawez Zahmoul a étudié et arpenté les routes du tatouage, le menant d’une convention à l’autre du Caire, en Guadeloupe et de l’Espagne, en Belgique, en passant par la Suisse. « Le Maroc et la Tunisie ont une tradition du tatouage berbère séculaire. Je me sens si fier de pouvoir aujourd’hui commencer à représenter mon pays , mes ancêtres , et le Maghreb ». Fawez Zahmoul à étudié les arts graphiques en France et l’ingénierie au Maroc. Il a habité au Maroc, en Algérie et en Tunisie, où il s’est passionné pour les traditions berbères et a effectué ses premiers apprentissages. En 2014, il participe à la création du Syndicat national des tatoueurs Tunisiens. Puis ouvre Wachem, célèbre salon de tatouage et de détatouage de la Marsa. En 2018, il se lance dans une nouvelle aventure et lance l’Ecole tunisienne de tatouage.

Lire aussi : Les tatouages inspirants de Selma Belga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *