Un consortium pour l’égalité de genre au Maroc

Un consortium pour l’égalité de genre au Maroc

Le premier Consortium associatif pour les Droits à la Santé Sexuelle et Reproductive plaidant pour l’égalité des sexes et le plein droit des femmes, des filles et des jeunes voit le jour au Maroc.


Le Consortium est une alliance associative créée pour le renforcement de la concertation, l’échange, la complémentarité et les synergies d’actions sur le terrain. Il permettra de fournir des solutions, des propositions, et des recommandations pour répondre aux besoins de la population dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive et de l’égalité de genre. »Le Consortium compte sept organisations de la société civile agissant pour les droits reproductifs et l’égalité des sexes au Maroc. Inclusif, innovant et ouvert sur son environnement, le Consortium va contribuer au suivi de la mise en œuvre des politiques publiques en matière de santé au Maroc, en particulier la réalisation de la stratégie nationale de la santé sexuelle et reproductive 2021-2030. » explique la note du FNUAP.

Un agenda commun entre pays

En appui de UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, le consortium va par ailleurs œuvrer pour promouvoir les droits s’y rapportant ainsi que pour appuyer l’offre des services et de l’information permettant aux femmes, aux hommes et aux jeunes de faire des choix éclairés. Des efforts vont également être consentis pour renforcer la connaissance et la recherche en la matière.La création du Consortium pour les Droits à la Santé Sexuelle et Reproductive vient à la suite de la participation marocaine au Sommet de Nairobi sur la Population et le Développement. Ce Sommet qui a réuni plus de 9 500 participants provenant de plus de 170 pays, a établi un agenda commun pour transformer le monde en mettant un terme, d’ici 2030, aux décès maternels évitables, aux besoins non satisfaits en planification familiale et aux violences basées sur le genre et autres pratiques néfastes envers les femmes et les filles.

Lire aussi : UNFPA et les sages-femmes plaident pour un meilleur statut professionnel
Lire aussi : Protéger la santé et les droits des femmes à l’heure du COVID-19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *