Protéger la santé et les droits des femmes à l’heure du COVID-19

Protéger la santé et les droits des femmes à l’heure du COVID-19

« Ralentir la propagation de la COVID-19 : comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles à l’heure actuelle » est le thème mondial que lance le Fonds des Nations Unies pour la Population au Maroc FNUAP à partir du 13 juillet 2020 en célébration de la journée mondiale de la population.

La pandémie de COVID-19 continue d’avoir de lourdes répercussions dans le monde entier. Dans ce contexte difficile, les femmes souffrent plus sévèrement de l’impact de cette crise sur les économies et sur la continuité des services sociaux essentiels. Travaillant pour la plupart dans l’économie informelle, les femmes se sont exposées au risque accru de la pauvreté. Elles seraient par ailleurs des millions dans le monde à se retrouver dans l’impossibilité d’accéder aux services de santé essentiels comme la planification familiale et les soins de santé maternelle. « Les mesures de confinement auraient aussi mis des dizaines de millions d’entre elles face à la violence basée sur le genre. La crise de COVID-19 a montré que les communautés marginalisées sont encore plus durement touchées par la pandémie, ce qui creuse les inégalités et menace de compromettre les efforts visant à ne laisser personne de côté » écrit le communiqué .

Opération SALAMA et SALAMA au travail

L’opération SALAMA conduite par le FNUAP est venue appuyer les efforts du gouvernement marocain face à la pandémie. Près de 8000 personnes parmi les plus vulnérables ont été appuyées par des actions de terrain et 16 millions ont été touchées par les actions d’information et de sensibilisation. L’initiative « SALAMA au travail » a par la suite été lancée pour accompagner les mesures du post-confinement et sensibiliser, protéger et soutenir les femmes en milieu de travail. L’action de UNFPA avec ses partenaires est centrée sur l’approche du Self Care (auto-prise en charge) récemment lancée par les instances sanitaires marocaines afin d’améliorer l’autonomie des populations les plus vulnérables et contribuer à leur bien-être.

Des rencontres nationales et régionales!

Pour avancer dans cette direction, des rencontres virtuelles seront organisées sur les plateformes sociales ouvertes aux publics intéressés, dans le respect des règles de distanciation physique. Une participation de haut niveau , des acteurs de la société civile et défenseurs des droits, des organisations de jeunesse, des médias, des influenceurs et des acteurs du milieu des affaires prendront part activement à ce débat en vue d’activer la sensibilisation sur les besoins et les vulnérabilités des femmes et des filles pendant la pandémie.

Outre les célébrations au niveau central, cette année sera marquée par une première célébration au niveau régionale. Cette dernière se fera au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et abordera deux thématiques majeures : à savoir le retour au travail des femmes et des jeunes en situation de vulnérabilité et la migration et droits humains, face à la Pandémie du COVID-19.

Ces rencontres nationales et régionales se feront en ligne avec la nouvelle série de discussions mondiales lancée par le siège de UNFPA avec des leaders et des personnes d’influence à l’échelle internationale portant sur les objectifs transformateurs et au-delà. Ces discussions visent à maintenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *