Maria Kermadi expose son “Universum”

Maria Kermadi expose son “Universum”

Du 4 au 31 octobre 2018, l’artiste peintre maroco-française Maria Kermadi  expose  “Universum”  à l’Espace Rivages. Pour Maria,  exposer ses toiles au siège de la  Fondation Hassan II pour  les Marocains Résidant à l’Etranger est d’abord une immense joie de retrouver son pays dans un bel espace dédié à l’art et une belle expérience à Rabat.

 

Diplômée en histoire de l’art à la Sorbonne, elle poursuit  actuellement  ses études à  l’Ecole des beaux-arts de Besançon en France. Artiste et commissaire d’exposition, elle a participé à des Rencontres et Salons internationaux d’art contemporain. Maria Kermadi a exposé en France, en Italie, en Espagne, En Inde,  au Bahreïn.

A une question posée par notre consoeur Fatiha Mellouk sur le pourquoi de « Universum » Maria Karmadi explique qu’« Universum  est un titre vaste qui englobe plusieurs significations le  sens propre du terme reste pour moi très péjoratif, alors que le sens figuré et imaginé prend une grande place.  J’ai voulu transcrire avec mes couleurs et ma vision l’univers  mais aussi mon univers personnel et artistique.  Sur mes peintures  cratère, ciel côtoient un visage, une forme, une courbe, c’est mon universum”. Maria a une préférence pour les couleurs qui ont bercé son enfance au Maroc. « Mon papa voyageait énormément pour son travail ce qui m’a permis  d’emmagasiner plein d’images de villes. De Safi, j’ai gardé les couleurs des poteries le bleu et le rouge, de Marrakech les ocres et  de Fès les verts et ces  couleurs reviennent incessamment hanter  mes tableaux” raconte- t-elle.

Sa démarche artistique, n’a aucune limite car pour un artiste, s’imposer des limites peut freiner toute créativité  « L’abstraction m’ouvre un vaste terrain de jeux, l’imaginaire est aiguisé, l’abstraction excite  mon imagination  et me donne de vastes possibilités de créativité » explique Maria.

« Je suis fascinée par la femme »

Ses thèmes de prédilection sont la nature, la planète et la femme.  « Derrière les tableaux il y’a des revendications.  La sauvegarde de notre planète me tient particulièrement à cœur, d’ailleurs j’avais participé à la Cop 22 à Marrakech avec un tableau complètement fait  de matériaux de récupération.   Un autre thème, la femme avec tout ce qu’elle représente : la vie, les sacrifices particulièrement la femme marocaine que je trouve très  forte, courageuse,  et battante.je suis fascinée par la femme, cet être fragile et fort à la fois  qui donne la vie qui élève qui donne l’amour qui  se bat, soigne, la femme cet îlot de tendresse. Peindre la femme est une ode à ma grand- mère,  à ma mère à toutes les mères du monde, c’est une revendication de liberté, d’égalité et de respect » .Maria est marocaine et française et avoir une double culture pour elle, c’est un présent enrichissant et un atout dans la création artistique » Je puise tantôt dans ma culture marocaine tantôt dans la française,  elles sont complémentaires en tout”, assure-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *