Expo : Yamou à Marrakech

Expo : Yamou à Marrakech

La galerie d’art L’Atelier 21 organise du 21 février au 27 avril 2019, au hangar attenant au Comptoir des Mines à Marrakech, une exposition des œuvres de l’artiste peintre Yamou. 

Intitulée Deep Inside, cette exposition a été conçue pour célébrer les 30 ans de carrière de Yamou et donne à voir plusieurs périodes du peintre, permettant ainsi de mettre en avant la continuité des thèmes abordés durant des décennies par un artiste qui fait preuve d’une grande capacité au renouvellement. Jamais autant d’œuvres de Yamou, parcourant plusieurs périodes différentes, n’avaient été exposées auparavant. La manifestation s’inscrit dans le cadre des activités hors les murs de la foire d’art contemporain 1-54 qui se déroule à Marrakech du 21 au 24 février 2019. 

Lire aussi : Hossein Tallal à la galerie 21

Le commissariat de cette importante exposition a été confié à Marta Moriarty qui a conçu une scénographie surprenante et inhabituelle, offrant une nouvelle perception aux œuvres de Yamou. Rendant hommage au format insolite de l’exposition de l’architecte italo-brésilienne Lina Bo Bardi au musée des arts de Sao Paulo en 1968, la commissaire crée une forêt d’œuvres d’art dans la salle de la galerie, permettant ainsi au spectateur de se promener à travers les œuvres. 

« Dans ses tableaux, une vie non apprivoisée vibre de manière inquiétante. Il y a des forêts intérieures et des paysages nocturnes éclairés à la lueur de la lune, une sève en ébullition qui s’échappe de tiges entrouvertes. Il y a du pollen, des spores, des liquides denses, laiteux, semi-transparents. Et il y a des nuages, des branches, des molécules, des fibres, des cellules et des fleurs inconnues. Dans ses œuvres, il n’y a ni haut ni bas, ni force gravitationnelle. C’est un nouveau monde flottant », explique Marta Moriarty dont le choix scénographique prend ici tout son sens tant il correspond à l’univers de Yamou

En bannissant les murs et les cloisons, en s’affranchissant des contraintes chronologiques ou hiérarchiques, une nouvelle relation entre le spectateur et l’œuvre se crée. Les œuvres sont, en effet, considérées comme un tout, dialoguant entre elles et se complétant, incitant le public à les rejoindre et à s’y plonger deep inside

Lire aussi : Safaa Erruas expose « Le temps parcouru »

La rencontre de Marta Moriarty avec les œuvres de Yamou revêt un caractère salutaire pour cette commissaire bien connue pour agir hors des sentiers battus. Elle écrit sans faux-fuyant dans le texte de présentation du catalogue d’exposition : « Abderrahim Yamou est le premier peintre en cinq ans à avoir vraiment suscité mon intérêt. Son œuvre m’a permis de surmonter mes déceptions et je lui en suis très reconnaissante. » 

Infos pratiques :

Comptoir Des Mines Galerie (Hangar), 62, Angle rue de la liberté et rue de Yougoslavie, Gueliz, 40000 Marrakech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *