Fès organise son festival du film

Fès organise son festival du film

Prévue du 12 au 16 février la 1ère édition du Festival international du film de Fès a programmé 19 longs et courts métrages. Tous ces films, produits au cours de l’année 2018, seront en lice pour le Grand prix, le prix du jury, le prix de la réalisation, le prix du scénario ainsi que le prix du meilleur acteur et celui de la meilleure actrice,

La présidence du jury  qui sera confiée au réalisateur palestinien Maher Hachach, est composée de la scénariste égyptienne Sanae Sheikh, du réalisateur marocain Fouad Souiba, du réalisateur italien Barbaglio Arrigo, du réalisateur grec Stella Blessi et du producteur français Ody Roos. Onze pays seront représentés, à cet évènement cinématographique, la France, le Portugal, l’Espagne, le Mexique, la Grèce, l’Inde, la Tunisie, les Emirats arabes unis, l’Algérie et l’Egypte, ainsi que le Maroc, pays hôte.  Des ateliers de réalisation et d’écriture de scénario au profit des étudiants de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdallah de Fès seront organisés en marge du festival, et seront encadrés par le réalisateur marocain Abdellah Zerouali.

Hommage posthume à Hassan Skalli

Par ailleurs, un séminaire international autour du thème “Approche du film cinématographique entre la production et la distribution” et des rencontres avec des réalisateurs et critiques de cinéma. Le Festival sera l’occasion de rendre hommage à un certain nombre d’artistes marocains, notamment le réalisateur Mohamed Abderrahman Tazi, l’artiste Abdelwahab Doukkali, ainsi qu’un hommage posthume à l’acteur Hassan Skalli et le dramaturge Mohammed Kaghat.

Initiée par l’Association du Festival international du film de Fès, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la Communication, le conseil de la région de Fès-Meknès, la commune urbaine de Fès et le Centre cinématographique marocain, cette manifestation culturelle tend à renforcer l’animation culturelle dans la ville et à contribuer à la dynamisation de la production du film marocain et à la promotion de l’industrie cinématographique nationale. 

Lire aussi : Festival Maghrébin du Film : des femmes en force

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *