Jossour FFM forme les jeunes à l’égalité, la justice et la démocratie

Jossour FFM forme les jeunes à l’égalité, la justice et la démocratie

Un atelier de formation sous le thème : « Le Leadership » a été livré par May Rihani, professeure à l’Université Maryland et Directrice de la Chaire Gibran Khalil Gibran, au profit de jeunes de différentes régions du Maroc. Le programme qui a besoin de l’appui des hommes et des femmes  a pour objectif de faire avancer les « causes » des femmes marocaines qui ne sont que celles de la société.

 

Organisé à Rabat du 18 au 20 septembre, cet atelier participatif et interactif a rassemblé une trentaine d’hommes et de femmes, œuvrant pour la plupart dans le cadre associatif, de différentes régions du Maroc : Agadir, Tiznit, Meknès, Fès, Rabat, Béni Mellal, Taourirt, Taroudant, Imilchil, Essaouira, Tiznit, Marrakech, Khénifra. Ces acteurs(trices) de la société civile, avant tout, ont suivi différents cursus académiques : enseignants, ingénieurs informaticiens, pharmacien, médecin, professeurs universitaires, sociologues, anthropologues, enseignants chercheurs.

L’atelier de Mme May est un retour aux valeurs. Elle s’est basée sur des expériences personnelles, vécues lors des 35 dernières années où elle a travaillé dans 40 pays avec les gouvernements et la société civile mais aussi des leçons tirées à travers les cours qu’elle donne au sein des universités de Harvard sur le leadership et l’innovation ; des conférences données aux USA et en Europe sur le sujet. Elle a mis en exergue l’importance du leadership, une étape visionnaire à long terme, à travers laquelle beaucoup de choses peuvent être changées en faveur des populations et sociétés, et qui permet d’atteindre des objectifs stratégiques.

Le leadership sert à façonner collectivement le futur. Les leaders du 21ème siècle devraient avoir toutes les compétences données lors de la formation et que parmi les traits d’un leader efficace figurent l’honnêteté, les compétences, l’intelligence, la justice, le courage, la franchise et l’imagination.

May Rihani, professeure à l’Université Maryland et Directrice de la Chaire Gibran Khalil Gibran.

Ce programme s’étale sur deux ans, et en même temps, dans trois pays différents , le Maroc, la Jordanie et le Koweït. La fin de la formation a été couronnée par la distribution  des attestations aux participants qui se sont proposés de continuer certaines actions avec ces jeunes au niveau de leurs localités.

Pour rappel , cet atelier entre dans le cadre du projet « Les Femmes Partenaires du Progrès » de la Chaire Gibran Khalil Gibran de l’Université de Maryland, en partenariat avec l’association Jossour Forum des Femmes Marocaines et avec le financement du MEPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *