“La Maestra” primée au festival du film Amazigh

“La Maestra” primée au festival du film Amazigh

Le film « Tharbat’N’Wadoo » de Latefa Ahrrare a eu le prix du meilleur film court métrage à Agadir, au festival international du film Amazigh. « Issni ’N’Ourghon », film de son collègue Ayoub ait Bihi a eu la mention spéciale du jury. 

Ces deux films sont réalisés dans le  cadre du Master Spécialisé Cinéma Documentaire à la faculté des lettres et sciences humaines, Tétouan 

Rappelons que le festival a connu la participation de 26 films représentants plusieurs nationalités et sensibilités. 

Voici en photos, le palmarès et la cérémonie de remise des prix.

Lire aussi : “Tharbat ’N’ Wadoo”, la “maestra” de Latefa Ahrrare

Pour rappel le documentaire de Latefa Ahrrare met en scène La fille du vent, une jeune fille passionnée de chant et de musique. La réalisatrice part donc à la rencontre de Sanae  qui la  reçoit à Akechmir, un village se trouvant dans les montagnes « Je l’a découvre ainsi que sa famille, des gens pauvres, mais riches de cœur et d’âme. Elle joue pour moi au sommet de la montagne. La fille vêtue en jean et tee -shirt danse comme une jument, ses cheveux caressaient le vent. Je décide alors de faire un film sur elle .Je l’ai nommée   Tharbat ‘N’ Wadoo, en Amazigh qui signifie en français La Fille du vent ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *