Mohamed Mbougar Sarr, lauréat du prix Goncourt  2021

Mohamed Mbougar Sarr, lauréat du prix Goncourt  2021

L’Académie Goncourt a remis le plus prestigieux des prix littéraires français, Prix Goncourt à Mohamed Mbougar Sarr pour son livre « La plus secrète mémoire des hommes » paru aux éditions Philippe Rey. Le prix Renaudot 2021 a été attribué à l’autrice belge Amélie Nothomb pour « Premier sang ».

« La plus secrète mémoire des hommes », est le quatrième roman de l’auteur sénégalais Mohamed Mbougar Sarr, âgé de 31 ans. Mohamed Mbougar Sarr livre le récit d’un jeune écrivain sénégalais installé à Paris. Ce personnage nommé Diégane Latyr Faye se retrouve bouleversé par la découverte d’un livre paru en 1938 et décide d’enquêter sur le récit qui se cache derrière ce roman. Cette quête l’emmènera sur les traces de l’auteur T.C. Elimane, au Sénégal, puis en Argentine, à Amsterdam et à Paris. 

Le jeune auteur succède à Hervé Le Tellier, Goncourt 2020 pour son roman « L’anomalie ».   

L’entrée en littérature de Mohamed Mbougar Sarrs’est faite dès ses 24 ans, avec « Terre ceinte », publié par une maison dont le catalogue l’avait formé, Présence africaine. Suit « Silence du cœur » en 2017. Philippe Rey, éditeur à l’expertise reconnue pour la littérature francophone, l’a convaincu de le rejoindre pour les troisième et quatrième, « De purs hommes » (2018) et « La Plus Secrète Mémoire des hommes » (2021).

Le prix Renaudot a été décerné au même moment à Amélie Nothomb pour « Premier sang » (ed. Albin Michel), mémoires fictives de son père décédé en 2020, un prix annoncé, comme de tradition, quelques secondes après le Goncourt.

L’autrice de best-sellers a été élue au 2e tour, avec six voix. Le Renaudot de l’essai a été décerné à « Dans ma rue y avait trois boutiques » (Presses de la Cité) d’Anthony Palou, a précisé Franz-Olivier Giesbert, un des jurés du Renaudot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *