Prix de la Francophonie,4 lauréat.e.s récompensé.e.s

Prix de la Francophonie,4 lauréat.e.s récompensé.e.s

Quatre chercheuses et chercheurs d’universités du Bénin, du Canada, de France et du Maroc, ont été récompensé.e.s dans le cadre de la 10eme édition du Prix de la Francophonie pour Jeunes Chercheurs attribué par l’AUF. Loubna Elfels, enseignante- chercheuse à la Faculté des Sciences Semlalia est récompensée dans la catégorie Sciences et Technologies.

Ouvert tous les deux ans, le prix est adressé aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche membres de l’AUF, et couvre les champs disciplinaires Sciences et Technologies et Sciences Humaines et Sociales « Pour cette 10e édition du prix, les dossiers de candidatures étaient évalués notamment sur les critères liés au parcours académique et professionnel, à la qualité scientifique des thèmes de recherches et leurs  retombées dans le contexte national et régional, ainsi qu’au rayonnement des réalisations et des productions scientifiques dans l’espace Francophone » indiquent les organisateurs.

Voici les lauréat.e.s de l’édition 2021 sélectionnés.es par le Bureau du Conseil scientifique.

Sciences et Technologies

Loubna EL Fels, de nationalité marocaine, est enseignante-chercheuse à la Faculté des Sciences Semlalia de l’Université Cadi Ayyad, au Maroc. Titulaire d’un doctorat et spécialiste en biotechnologie microbienne, bioprocédé et environnement, Mme El Fels a développé ses recherches dans les domaines relatifs aux Biotechnologies microbiennes, Bioprocédés et Environnement et Développement durable, à travers de nombreux projets de recherche en collaboration avec des partenaires nationaux et étrangers. Mme El Fels a à son actif 55 publications dans des revues scientifiques indexées de rang A, 7 chapitres d’ouvrage et plus de 57 communications écrites et orales dans des colloques internationaux, une start-up et un brevet d’invention.

 Alain Tchana, de nationalité camerounaise, est Directeur du département d’informatique de l’École Normale Supérieure de Lyon. M. Tchana est responsable d’un groupe de recherche d’environ cinq doctorant.e.s. 

En sciences humaines et sociales :

Stéphanie Maltais de nationalité canadienne, est professeure à l’Université d’Ottawa, chargée de cours à l’Université Laval et professeure affiliée à l’Université Mohammed VI Polytechnique au Maroc.

Judicaël  Alladatin de nationalité béninoise, est coordonnateur du Laboratoire interdisciplinaire de recherche en gouvernance et éducation à l’Institut Universitaire de Formation des Cadres  en Haïti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *