Salma Mokhtar présente « Waliy Anniâma »

Salma Mokhtar présente « Waliy Anniâma »

L’écrivaine Salma Mokhtar Amanat Allah a présenté et signé son premier roman, « Waliy Anniâma » au Théâtre national Mohammed V. La rencontre animée par l’auteure et poète Fatiha Nouhou est organisée par la Fondation MRA Media, dirigée par la journaliste et directrice du site électronique «Basma», Aziza Hallaq.

Ce roman plonge le lecteur dans le monde des palais et ce qui se passe derrière leurs murs comme événements, intrigues et conflits vécus par les personnages de l’histoire pour aboutir à un autre pouvoir, celui de la presse et ce qui se passe à l’intérieur de ses bureaux et ses portes fermées. Salma Mokhtar Amanat Allah est une écrivaine multilingue, de mère égyptienne et de père mauritanien. Ses études en  droit ne l’ont pas empêché de se pencher  vers  sa passion à la littérature et à l’écriture. Encouragée en premier lieu par son père, Salma expliquera lors de cette rencontre «  Cette passion m’a souvent accompagnée dans ma vie, renforcée par les encouragements de mon père. Il faut dire que le destin joue aussi son rôle. Puis, pour moi, le romancier a besoin de suffisamment de maturité et de connaissance et dans la vie pour pouvoir donner quelque chose de riche».

Salma Mokhtar Amanat Allah, une écrivaine multilingue

Un récit très profond

Le professeur universitaire et critique Abdeslam Aqelmoun a beaucoup apprécié son roman et n’a pas hésité à féliciter la romancière  «Le roman de Salma m’a permis de me poser des questions sur le monde. Sans oublier la présence remarquable d’un côté artistique dans sa narration, à travers un choix de mots qui dévoilent un dialogue enrichissant entre la langue poétique et le récit. Mais elle a réussi le pari en adoptant une écriture traditionnelle, chose qui est en elle-même un défi, tout en créant un univers diversifié pour donner de la valeur à son texte». De son côté, le chercheur et professeur Saïd Fella a complimenté l’écrivaine pour son style et son récit  «C’est un beau récit très profond où les techniques des messages sont aussi présentes, tout en s’ouvrant sur l’art et la poésie».

Toutes les recettes recueillies de la vente de ce roman seront versées pour l’achat de livres en faveur des jeunes dans les zones rurales. Salma Mokhtar veut en effet  encourager  et aider cette tranche de la population en lui donnant l’occasion de se procurer des livres pour la lecture.

Lire aussi : Nazha Karama danse avec les papillons

Lire aussi : Soumeya Abdelaziz signe ses « Saisons infidèles »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *