Aziza Raji au MDS, l’aventure humaine et sportive

Aziza Raji au MDS, l’aventure humaine et sportive

Le coup d’envoi de la 34e édition du Marathon des sables à El Borouj a été donné dimanche 7 avril. 783 coureurs y ont pris part. Aziza Raji, seule Marocaine en lice cette année, participe pour la 3ème fois au Marathon des sables. Lors de ses deux premières, en 2016 et 2017 elle s’était classée respectivement 5e et 6e.

Le parcours inaugural s’est  déroulé dans les environs d’Erfoud, précisément entre les localités d’El Borouj et Tisserdimine, il est de  32,2 km .Les principales difficultés que les concurrents ont rencontré au cours de cette première étape concernent un plateau caillouteux entrecoupé d’oueds et d’herbes à chameau, la montée et la descente d’un relief caillouteux et accidenté, quelques passages sablonneux et quelques autres aspérités du terrain. 

Lire aussi : Marathon des Sables, 200 femmes au départ

Aziza Raji dans le trio de tête

Une fois n’est pas coutume, on commencera par les résultats chez les  dames. C’est la Néerlandaise Ragna Debats qui a remporté cette première étape en 2h 42 min 20 sec, suivie par la seule Marocaine en lice cette année, Aziza Raji, qui a parcouru la distance en 3 h 07 min 58 sec. La natif de Kelaat-M’Gouna qui en est à son 3e Marathon des sables souligne « Grâce à Dieu, la première étape s’est bien passée. La concurrence était rude notamment avec Ragna Debats. Mais j’ai réussi à imposer ma présence dans la course et j’ai fait de mon mieux pour représenter le Royaume du Maroc ». 

Lire aussi : La Marocaine Aziza Raji remporte le Marathon d’Oman
Lire aussi :Aziza Raji victorieuse de l’Eco-Trail Lac Lalla Takerkoust

Trois fois vainqueure de l’épreuve (2007, 2011 et 2015), la Française Laurence Klein est arrivée 3e de cette étape après une course de 3h 12 min 56 sec.

Lire aussi : Marathon des Sables : Une Marocaine dans la course

Les El Morabity contre Baghazza 

En effet, les deux frères ont dû s’employer pour rattraper et semer un concurrent gênant, leur compatriote Abdelaziz Baghazza. Ce dernier, qui menait la course jusqu’au sortir du dernier point de contrôle, a terminé finalement à la 3e place, à 2 min 30 sec derrière le second et à près de 4 min derrière le 1er.Natif d’Azilal, Baghazza, sacré baroudeur lors de sa première participation au MDS en 2017, il s’était classé 4e au classement général. Après avoir manqué l’édition 2018, il revient cette année avec la même ambition.

Chez les messieurs, cette première étape, comme on s’y attendait, a été remportée par les frères El Morabity. Sextuple vainqueur de l’épreuve et tenant du titre, l’aîné Rachid s’est imposé au terme d’une course de 2h 19 min, talonné par son cadet Mohamed, qui a franchi la ligne d’arrivée 1 min 28 sec plus tard.« Je suis content de gagner cette étape qui a été particulièrement roulante. C’est à partir du dernier check-point que mon frère et moi avons décidé d’accélérer pour reprendre la tête et finir 1er et 2e », explique Rachid.

La deuxième étape sera disputée le 8 avril entre Tisserdimine et Kourci Dial Zaid sur un parcours distant de 32,5 km.

Lire aussi : Le Marathon des Sables, le Big One, c’est au Maroc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *