Des films marocains au Festival de Lausanne

Des films marocains au Festival de Lausanne

La 15e édition du Festival cinémas d’Afrique de la ville de Lausanne, Suisse a eu lieu du 18 au 22 août 2021. Les films choisis cette année tournent autour des thèmes de la révolte et de la résistance. Quatre films représentent le Maroc à ce festival, un des événements phares de l’été dans la capitale vaudoise.

La programmation d’une quarantaine de films (fictions, documentaires, animations) en provenance de 22 pays sont à découvrir en salle et sous les étoiles et des rencontres en présence d’invité.es. «La sélection apporte un regard neuf et enrichissant sur la grande diversité des cinémas africains, sur les mutations des sociétés, en mettant l’accent sur une Afrique en mouvement et sur le dynamisme de tout le continent et de ses diasporas ». 

« Les réalisatrices et réalisateurs africains ont continué à produire des films malgré les conditions difficiles. Des œuvres souvent critiques et qui marquent une volonté de révolte ou de résistance »explique l’équipe organisatrice. « Notre plus grand souhait est que l’année 2022 nous permette de retrouver un Festival « toutes voiles dehors » » continue le staff.

Zoom sur les films marocains !

Le cinéma marocain y participe par 4 films dont plusieurs ont représenté le pays dans des festivals au Maroc et ailleurs. « Fadma, même les fourmis ont des ailes »,« Le Départ », « Mica », « Myopia », « Sukar ».

-FADMA, même les fourmis ont des ailes de Jawad Rhalib, Maroc, Belgique | 2020 | documentaire | 80′. « Dans un petit douar du Haut-Atlas marocain comme tant d’autres, le temps semble s’être arrêté. Au cœur de l’été, les travaux des champs sont rares. Les hommes sont au café ou font la sieste et les femmes, bidons à la main, les enfants sur le dos, entreprennent une longue marche jusqu’à la source. Un ordre millénaire et une division du travail immuable… jusqu’à l’arrivée de Fadma ».

-LE DÉPART de Saïd Hamich Benlarbi,avec Ayman Rachdane, Fatima Attif, Youness El Khalfaoui Maroc, France | 2020 | fiction | 25′ « Maroc, 2004. Cet été-là, Adil, onze ans, passe ses journées à jouer avec sa bande de copains et à attendre les derniers Jeux Olympiques de son idole, le coureur Hicham El Guerrouj. L’arrivée de son père et de son grand frère, venus de France pour quelques jours, va le marquer à jamais ».

-MICA de Ismaël Ferroukhi,avec Sabrina Ouazani, Zakaria Inan, Azelarab Kaghat Maroc, France | 2020 | fiction | 103′ . »Maroc, de nos jours. Mica, un jeune garçon de milieu très défavorisé, se retrouve propulsé comme homme à tout faire dans un club de tennis de Casablanca fréquenté par la bourgeoisie marocaine. Forcé de subvenir aux besoins de sa famille, il va devoir faire face aux humiliations, au mépris et à l’oppression, sans se rebeller. Mais sa rencontre avec Sophia, une ex-championne qui le prend sous son aile, va tout changer : il va prendre conscience qu’il peut prendre en main son propre ».

-MYOPIA de Sana Akroud, avec Sana Akroud, Nabil Atif, Mohamed Ayad Maroc, Canada | 2019 | fiction | 82′.» Alors qu’elle est enceinte de six mois, Fatem, qui habite dans la montagne, doit aller chercher des verres de lecture pour l’imam du village qui est le seul à pouvoir lire les lettres. En ville, elle se retrouve au cœur d’une manifestation ».

-SUKAR de Ilias El Faris ,avec Nisrine Benchara, Walid Weld Nass, Shakib Ben Omar Maroc, France | 2019 | fiction | 10′ . « Sur la plage de Casablanca, le désir de deux adolescents se fait discret. Enfants comme adultes surveillent. Une bagarre détourne l’attention ».

Lire aussi : Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient
Lire aussi : Des films marocains au CineMed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *