Des Rbatiyates à Fès

Des Rbatiyates à Fès

Quatre artistes- peintres femmes sont à l’honneur à la galerie Mohamed El Kacimi à Fès pour l’exposition collective “Couleurs du Maroc”. Organisée par la direction régionale de la culture de Fès-Meknès, à l’occasion de la Journée internationale de la femme, cette exposition se termine le 15 mars.

C’est  une collection de toiles  d’art soigneusement sélectionnées des artistes-peintres  femmes Rbatiyates (de la ville de Rabat) El Batoul Barghach, Nezha Jazouli, Fouzia Noussairi et Seloua El Alami. Cette exposition  se veut une invitation au cœur de la réalité identitaire de quatre artistes marocaines de Rabat, inspiration issue du patrimoine en partage.  Chaque artiste présente son art à sa manière, selon son parcours pour présenter le Maroc de toiles en toiles avec passion et conviction. Toutes les toiles subliment le quotidien ainsi que les racines : les ruelles de la médina, les jardins, les demeures anciennes, la ville moderne, les monuments, les natures mortes, les portraits de femmes, l’artisanat.

Ce que nos quatre Rbatiyates aiment peindre

El Batoul Bargach L’art, la peinture, un univers de création qui procure énergie et satisfaction. Chaque toile ou série de toiles est l’expression colorée d’un monde réel  ancré dans la source qui coule dans mes veines. ‘La tradition marocaine’ architecture, paysages, médinas, monuments, tout a sa place dans mon travail  et ‘Dima Maroc’”. 

Nouzha Jazouli “ORL de profession, j ai toujours été passionnée par l’art sous toutes ses formes. La peinture m’offre la possibilité de recréer le monde avec   sa beauté et ses mystères. Chaque coup de pinceau est une tentative de retranscrire les couleurs de la vie, tantôt avec réalisme, tantôt de manière abstraite. L’art est reste le meilleur moyen de cueillir  et saisir des émotions, des instants des situations”.

Faouzia Nsiri : “ En  s’inspirant de mon vécu quotidien, mes oeuvres sont le reflets des réalités de ce monde et de ma façon très personnelle de communiquer et de partager mon ressenti. Le recours a des compositions figuratives mais surtout abstraites ou semi-figuratives, en utilisant tant la peinture à l’huile que le pastel ou l’acrylique, me permet  d’être spontanée et  de laisser libre court à mon imagination.”

Saloua Alami “Mes tableaux célèbrent la femme dans une singularité et heureuse concomitance. Dans mes toiles, les femmes   sont mystères, corps  élégants drapés dans d’affriolants tissus  .Mais il faut savoir aller au delà du visible, capter l’indicible message  Et alors, tout  se révèle dans les yeux mi-clos des dames peintes, ces paupières  abaissées qui abritent sérénité bien plus qu’une  improbable pudeur”.

Lire aussi : Une Biennale d’Art dédiée aux femmes artistes
Lire aussi ; “Marocaines au-devant de la scène” de Leila Alaoui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *