Festival de danse, une édition spéciale

Festival de danse, une édition spéciale

Face à la crise sanitaire, l’équipe des Rencontres chorégraphique de Casablanca a tenu à relever le défi de la tenue de son festival et a proposé au public une 6ème édition 100% digitale. La diffusion s’est faite sur le site de l’association Col’jam, sur les réseaux sociaux ainsi que sur la page Facebook officielle de l’Institut français de Casablanca.

Du 12 au 15 novembre, des compagnies marocaines et aussi étrangères, sélectionnées à la suite d’un appel à candidature, ont présenté des performances inédites diffusées en live depuis l’Espagne, Chypre, la Roumanie, le Luxembourg, la Tunisie et différentes villes du Maroc. « Nous avons repensé notre festival autrement et nous nous sommes organisés pour assurer des prestations digitales et en live. Parce qu’aujourd’hui, nos artistes ainsi que nos techniciens, ont besoin de retrouver leur activité », explique Ahlam El Morsli.

Chaque performance dure entre 7 et 15 minutes et portera sur le thème de « Zone Rouge ». « ZONE ROUGE représente pour nous une frontière psychologique, physique et politique dont nous souffrons depuis longtemps dans le milieu artistique. Mais cette fois-ci nous donnons l’espace à la technologie qui peut nous rapprocher différemment, en espérant que les connexions se feront autrement avec la distanciation sociale imposée ». note l’équipe.

Cie Hna-Ya / “Sorakhe” (Maroc) – Work in progress

 Le samedi 14 novembre, une rencontre virtuelle entre professionnelles a réuni l’ensemble des acteurs de la scène culturelle marocaine. L’objectif est d’aborder les enjeux de la danse contemporaine dans le monde et la transformation et adaptation de la scène avec les circonstances actuelles. Avec cette édition spéciale, les organisateurs ont donné la possibilité aux artistes de créer autrement et surtout de produire des contenus audiovisuels accessibles à tous.

Asso. Atelier 92 / Burqa et Basma (Roumanie)

Pour rappel   cette édition, a bénéficié du soutien habituel du Service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France au Maroc – Institut français du Maroc, Goethe-Institut Marokko, Institut français de Casablanca, Ambassade d’Espagne au Maroc – Institut Cervantes.

Cie Matxalen Bilbao / FUGAS (Espagne)

Lire aussi : Et de 4 pour les Rencontres Chorégraphiques de Casablanca
Lire aussi : Rouh, un spectacle de danse contemporaine de Cie Col’jam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *