Ines Lamallem, écrit “Santana”

Ines Lamallem, écrit “Santana”

La jeune Belgo-marocaine, Ines Lamallem, vient de publier son premier roman “Santana”. Ce roman lui a valu le Prix Jeune Public Brabant Wallon de la Fondation “Laure Nobels”. Ines Lamallem, née en 2003 à Bruxelles, a publié son  roman “Santana” aux Editions “Ker”. Elle est membre de Boost, programme éducatif instauré par la Fondation Roi Baudouin (Belgique), qui vise l’égalité des chances aux jeunes issus des milieux les plus défavorisés.

« Oui, je suis très contente. C’est pour moi un honneur d’avoir remporté ce prix. Depuis toute petite, j’avais ce rêve d’écrire et de publier un livre. Je suis donc très reconnaissante envers la Fondation Laure Nobels de m’avoir aidée à réaliser mon rêve » confie Ines

Etudiante en terminale, Ines Lamallem a écrit son livre à l’âge de 16 ans, pour la peaufiner un an plus tard. «  Santana  » raconte l’histoire de  Emma, une jeune adolescente,  qui voit sa vie basculer lorsqu’elle croise dans les couloirs de son école la route du ténébreux et tatoué Michaël Santana. Mais ne vous attendez pas à lire une classique histoire d’amour adolescente… Dès le départ, le jeune homme se montre cruel, violent et sans pitié avec Emma. Pourquoi s’accroche-t-elle tant à ce Mickaël qui ne cesse de la maltraiter ?  « J’ai voulu écrire un roman sur la violence telle que je la perçois au quotidien. La littérature ne représente pas assez la jeunesse d’aujourd’hui et la violence qui la traverse. Les livres sur l’adolescence que je lis personnellement sont en effet très souvent édulcorés. Par exemple, dans les dialogues, c’est toujours très poli et respectueux. Or les jeunes sont aussi très violents dans leurs paroles, n’hésitent pas à s’insulter » raconte la jeune auteure. 

Ines Lamallem

Une fierté et un honneur pour la communauté marocaine !

L’ambassadeur du Maroc en Belgique a rendu hommage à Ines Lamallem,lors d’une rencontre au siège de l’ambassade  tenant à la  féliciter  pour avoir publié son premier roman à un si jeune âge et pour la récompense de la Fondation “Laure Nobels”, relevant «  Cette consécration est un motif de fierté et un honneur pour la communauté marocaine qui contribue à la fois au rayonnement du Maroc et de la Belgique .“Vous êtes une preuve concrète de ce rayonnement .Vous êtes   une source d’inspiration pour les jeunes Belgo-marocains qui ont besoin de tels modèles de réussite pour croire en leurs chances de réaliser “des exploits” quelque soient les difficultés auxquelles ils sont confrontés »  a dit son Excellence.

Ines Lamallem qui se destine aux études romanes, pour devenir professeure de français va continuer à écrire « J’ai commencé un nouveau roman aussi… mais j’écris, puis j’arrête avant de reprendre à nouveau, j’ai beaucoup d’idées et j’ai encore du mal à me focaliser sur une en particulier… Mais mon projet pour mon avenir, ça serait de devenir professeure de français en secondaires. Je me destine donc aux études romanes » confie l’auteure de « Santana ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *