L’hymne à nos mères

L’hymne à nos mères

Le “métier ” de mère est l’un des plus difficiles au monde. C’est un métier qui exige une disponibilité totale, une maîtrise de différents savoirs (pédagogie, médecine, psychologie, arts culinaires, couture, etc.), et où les heures de labeur ne se comptent pas…

Une publicité, commanditée il y a quelques années par un leader américain des cartes de vœux, laisse entrevoir ce qu’est le job le plus dur et le plus astreignant qui puisse exister dans le monde. C’est celui de mère, un ‘’métier’’ qui exige une disponibilité totale, une maîtrise de différents savoirs (pédagogie, médecine, psychologie, arts culinaires, etc.), où les heures de labeur ne se comptent pas, où la surcharge de travail augmente pendant les jours fériés et les vacances et où la rémunération est quasi nulle…

Enumérées de façon froide et impersonnelle, la liste de tout ce qu’une mère accomplit dans une journée pour satisfaire les besoins et attentes de ses enfants et de son foyer peut donner froid au dos. Et pourtant, pour une maman, cela se fait de façon si naturelle.

On pourrait disserter des jours et des heures sur les mères et leur amour inconditionnel pour leur enfant, sur la complexité de ces rapports, mais ce qui est certain, c’est que le premier objet de l’amour d’un enfant est sa maman. Des hauts et des bas peuvent survenir dans cette relation, des doutes peuvent s’y insinuer et des dilemmes s’y inviter. Mais, ce qui est certain, c’est que cette relation est unique. Elle peut faire grandir, accompagner sur le chemin de la vie ou infantiliser et dominer… Il est vrai qu’aucune n’a appris ce ‘’métier’’, qu’elle essaie toujours de faire pour le mieux, et qu’elle peut commettre des erreurs, mais ce n’est jamais intentionnel…

A toutes les mères qui doutent, mais qui ne baissent jamais les bras, cet hymne est un hommage à leur dévouement et abnégation. En cette journée du 27 mai, où l’on célèbre celles qui donnent la vie, nous tenons particulièrement à souhaiter de belles et merveilleuses choses à celles qui ont le pouvoir d’éduquer et de guider. Et si la tâche est si difficile pour beaucoup de mères à notre époque, nous les exhortons à ne jamais baisser les bras et à toujours prendre par la main leur enfant, pour le guider vers des lendemains meilleurs.

 

Bonne fête à toutes les mères du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *