Mangez mieux, vivez vieux

Mangez mieux, vivez vieux

L’influence de l’alimentation sur la santé ne fait aucun doute. De nombreuses études ont été publiées sur le sujet, démontrant sans l’ombre d’un doute que les femmes qui ont une hygiène alimentaire à base de céréales, de fruits, de légumes, avec une faible teneur en graisse vivent mieux et plus longtemps.

 

Mais lier une alimentation inadaptée à une recrudescence de mortalité comme ce serait erroné de croire que certaines maladies sont le fruit d’une mauvaise alimentation. Beaucoup d’autres facteurs, environnementaux ou génétiques, devraient également être pris en considération.

Mais n’empêche. Une mauvaise alimentation peut causer, sur le court, moyen, ou long terme, beaucoup de dégâts. Apprendre à bien manger ne signifie nullement manger trop, mais plutôt prêter attention à ce que l’on ingère en qualité et en quantité pour préserver son capital santé. « Le plus important n’est pas de manger en abondance plein d’aliments à la fois mais plutôt tirer profit des meilleures associations alimentaires et savoir quoi prendre et surtout quand le prendre », assure Dr Meryem Khaled, nutritionniste. Petit déjeuner, déjeuner et dîner devront, dès lors, ponctuer vos journées, en évitant au maximum le grignotage et en abolissant les mauvaises habitudes alimentaires.

Ce qui fait dire aux diététiciens, nutritionnistes et scientifiques que l’alimentation saine, équilibrée, de qualité et variée contribue, à coup sûr, au mieux-être de la personne. « Une alimentation équilibrée, riche en produits frais, évite les carences. A chacun ensuite d’adapter son alimentation. La personne qui cumule les facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires ou de cancers (hypertension, obésité, diabète, tabagisme, alcoolisme) a tout intérêt à augmenter sa consommation de fruits et légumes, et à veiller à son équilibre alimentaire », insiste Dr Khaled.

« Que l’aliment soit ta propre médecine »

Cette maxime d’Hippocrate est aujourd’hui, plus que jamais, d’actualité. Et les connaissances aujourd’hui sont telles qu’il est possible de déterminer avec exactitude et de manière scientifique les bienfaits de chaque aliment sur les cellules, la mémoire, la peau, etc. « Pour rester jeune, en forme et prévenir les maladies, il faut manger des fruits et des légumes, riches en nutriments antioxydants », confirme Dr Khaled. Ainsi, on ne vantera jamais assez les vertus des fruits rouges, gorgés d’antioxydants, du poisson (et plus particulièrement le saumon) réputé être riche en Oméga 3, des noix, qui sont sources de protéines, de magnésium, de vitamines B et E ou encore les légumes jaunes (carottes, citrouille, patates douces), riches en vitamine A. « Il ne faut jamais faire l’impasse sur les Oméga 3, car non seulement ils nous aident à faire face aux agressions climatiques mais surtout ils fluidifient les membranes cellulaires. Les échanges se feront mieux et plus rapidement, ainsi votre corps sera, par exemple, mieux oxygéné. Il faut aussi se rappeler que les protéines, lipides ou glucides que nous apporte l’alimentation resteraient inertes sans les micronutriments qui permettent de les transformer en énergie. Les indispensables sont représentés par le magnésium et les vitamines A, B, C et E. Sans oublier que la dynamique du corps dépend aussi de notre apports en antioxydants et en fibres, il faut consommer les fruits de saison, évitez les fruits hors saison qui sont gorgés surtout d’eau et de conservateurs. Il faut consommer des céréales complètes et légumes frais chaque jour pour les fibres », recommande Dr Khaled. En somme, une alimentation diversifiée, sans excès ni privation, tout en ne négligeant pas le plaisir gustatif et gourmand. La notion de santé ainsi  étroitement associée à celle de plaisir, c’est assurément la garantie de la jeunesse du corps et de l’esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *