Meurtre de Adnane : l’UNICEF appelle à plus de protection des enfants

Meurtre de Adnane : l’UNICEF appelle à plus de protection des enfants

Dans la déclaration de l’UNICEF Maroc sur la tragédie de l’enfant Adnane, l’organisme onusien appelle  à veiller à l’interdiction claire, expresse et absolue de toutes les formes de violence contre les enfants dans tous les contextes. Paix à ton âme cher Adnane, mais que ta perte ne soit pas vaine.

L’UNICEF écrit  » L’amer et triste tragédie du meurtre de l’enfant Adnane il y a quelques jours nous rappelle la réalité de la violence à laquelle sont exposés quotidiennement les enfants ».  Face à ce nouveau drame, que d’autres enfants et familles au Maroc et dans le monde ont déjà connu, toujours en trop grand nombre, l’UNICEF rappelle qu’aucune violence à l’encontre des enfants ne peut se justifier et que toute violence à leur encontre peut être prévenue.

L’UNICEF appelle en ce sens  « A veiller à l’interdiction claire, expresse et absolue de toutes les formes de violence contre les enfants dans tous les contextes et demande une adoption rapide des dispositions relatives à la protection des enfants prévues dans les projets du Code pénal et du Code de procédure pénale lesquels sont depuis 2015 toujours en examen par le parlement. Ces deux projets de textes permettent une meilleure protection des enfants contre les violences notamment les violences sexuelles »

L’Institution  appelle aussi à l’adoption contre les auteurs de violence de sanctions effectives et adaptées à la gravité des actes commis et éliminer les circonstances d’atténuation. « Parce que les mesures préventives sont les plus rentables à long terme, il est aussi indispensable, pour la protection des enfants contre toute forme de violence, d’accélérer le renforcement des mesures de protection visant à réduire les risques et à prévenir la violence contre les enfants, tout en poursuivant les efforts existants pour répondre toujours plus efficacement aux violences lorsqu’elles ont lieu et en particulier rendre justice aux enfants ».

A cette fin, l’UNICEF réaffirme son engagement pour appuyer le gouvernement du Maroc et les acteurs de la protection de l’enfance afin de toujours mieux prévenir et lutter contre toutes les formes de violence à l’encontre des enfants. « Aux parents, à la famille, amis et proches de Adnane, nous adressons nos condoléances les plus profondes. Nous partageons votre peine douloureuse. Que Adnane soit l’icône d’une mobilisation pour une enfance sans violence au Maroc » termine l UNICEF .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *