Parité et égalité femmes et hommes pour 2021 !

Parité et égalité femmes et hommes pour 2021 !

L’association Jossour Forum des Femmes Marocaines (FFM) mène en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert (FES) un projet de promotion de la représentation politique des femmes au Maroc. Une conférence de presse été organisée aujourd’hui à Rabat pour présenter les résultats de l’étude portant sur « l’Évaluation des mécanismes de promotion de la représentation politique des femmes au Maroc ».

 

Au Maroc, la représentation des femmes au parlement, au  gouvernement et dans les instances dirigeantes  judiciaires est bien en deçà des espérances d’une société démocratique. Le« Projet de promotion de la représentation politique des femmes au Maroc » s’inscrit résolument dans le sillage de l’article 19 de la constitution portant sur l’égalité et la parité, Cependant  l’état des lieux a montré les limites des mécanismes de promotion de la participation politique des femmes.

Les résultats de l’étude dirigée par Wafae BenAbdenbi font état d’une situation en contradiction avec la volonté Royale de promouvoir l’égalité et hisser les femmes aux plus hautes sphères du pouvoir, à la dynamique de développement socio-économique qui se dit être inclusive,  aux Conventions internationales qui engagent le Maroc, aux principes constitutionnels d’équité, de justice, d’égalité et de parité, et à l’exigence démocratique imposée par une population composée  de plus de 51% de femmes.

La parité en marche !

Condition incontournable de l’édifice d’un Maroc démocratique, la parité est la recommandation principale de cette recherche, action complétée par d’autres propositions qui tendent à ancrer l’égalité homme-femme à travers les normes législatives, les mesures de discrimination positive, le financement, la formation des élu(e)s, les partis politiques, la mobilisation de la société civile ,l’implication médias dans le développement de la démocratie, la lutte contre la violence et la corruption, le développement de la  recherche,  la révision du découpage électoral.

Sensibiliser, informer et mobiliser

Jossour FFM  et la Fondation  se pencheront bientôt sur la mobilisation de l’opinion publique et des décideurs autour des recommandations de l’étude en vue des prochaines échéances électorales de 2021 .En effet les Marocaines forment plus de 51% de la population, pour autant leur participation aux sphères du pouvoir, législatif, exécutif et même judicaire est très faible.

Comment parvenir à une égalité réelle et sans faille dans le domaine de la représentation politique ? Telle est enfin la question qui porte un tel projet. La phase II du Projet de promotion de la représentation politique des femmes au Maroc va justement tenter d’y apporter des réponses concrètes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *