#ZankaDialna, l’espace public est aussi pour les femmes (photos)

Le groupe #ZankaDialna, une initiative citoyenne a été créé le 1er juin 2018 à Rabat avec plusieurs objectifs: Sensibiliser, partager des informations, créer un réseau avec d’autres mouvements, inciter à la création d’autres initiatives et à leur partage, agir ensemble, apprendre, éduquer, transmettre, diffuser des idées pour faire adhérer les hommes et les femmes à cette cause basique qui est le respect d’un être Humain comme les autres, la femme.

C’est comme cela que nous sommes là !

Sur leur page Facebook, nous en apprenons plus sur cette initiative et sur le groupe. « #ZankaDialna a été créé suite à un ras le bol de la situation des femmes dans notre société. A la lecture de Stéphane Hessel, j’ai rendu mienne sa devise: « Indignez-vous et engagez-vous ». Je m’indigne et je m’engage. C’est un premier pas ! Depuis plusieurs années, nous assistons à des crimes contre les femmes, harcèlement, viol, insultes, etc.  En janvier 2017, avec Hasna Raissouni, on a créé un groupe où les femmes se rencontrent mensuellement qui s’appelle « Pas-rôles » de femmes.

 En 2018, j’ai écrit un texte intitulé « je suis une femme », il a été publié en mars dans un livre collectif avec 46 autre femmes en mars grâce à Philippe Broc. Le 1er juin, nous avions prévu notre rencontre « Pas-rôles » de femmes et comme d’habitude, nous avions un thème à débattre. Siham Didouche a proposé le thème de la réappropriation de la rue en sécurité !. Comme Hasna et moi avions participé à une rencontre au Hiba-Lab organisée par l’atelier sur les femmes dans l’espace public quelque temps auparavant, nous avions des choses à dire sur ce thème. 

Le fait divers de Safi, le déclencheur !

« Avec le dernier fait divers de Safi, j’ai ressenti une bouffée de rage devant cette femme ensanglantée et ce défoulement sur elle. J’ai ressenti le besoin de faire quelque chose de plus. Le groupe 1er juin, 1er pas, a été créé pour plein d’autres raisons. Comme par magie, l’initiative a pris, le groupe initial a été élargi avec plein de volontaires dont Maya El Fihri, Ohoud Zitan, Zainab Labbassi, Hiba El Mehdaoui et vous. C’est comme cela que nous sommes là. Si chacun de nous sensibilise autour d’elle ne serait-ce qu’une seule autre femme, qu’elle lui fasse prendre conscience de sa position incontournable dans la société, c’est déjà un premier pas.

 Vos idées sont les bienvenues. Vos actions encore plus. Même si nous ne serons pas toujours d’accord sur tout, je le sais, faisons en sorte de ne pas perdre de vue que: « Au choc des idées jaillit la lumière » comme disait Nicolas Boileau. Donnons-nous la main ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *