La planification familiale, un droit humain fondamental

La planification familiale, un droit humain fondamental

Il y a cinquante ans, le monde a déclaré que la planification était un droit fondamental, lors de la Conférence sur les droits de l’homme tenue à Téhéran en 1968. La journée mondiale de la population 2018 commémore cet accord historique.

 

L’accès à la planification familiale volontaire est essentielle à l’autonomisation des femmes, cruciale  pour l’égalité des sexes, nécessaire à la réduction de la pauvreté et au développement durable et à la réalisation de l’Agenda 2030 et plusieurs autres objectifs mondiaux. Bien des avancées ont été franchies à l’échelle mondiale pour la réalisation de ce droit. Mais, en dépit des progrès considérables constatés, des centaines de millions de femmes, d’hommes et de jeunes dans le monde sont encore incapables d’exercer leur droit à la planification familiale, et 214 millions de femmes ont encore un accès limité aux contraceptifs modernes.

Au Maroc, l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, en partenariat avec le l’Association Marocaine de Planification Familiale, se sont réunis lors d’une rencontre pour commémorer la proclamation de Téhéran de 1968.  A cette occasion, le Représentant Assistant de UNFPA-Maroc a déclaré que « l’UNFPA, qui s’est fixé comme objectif dans le cadre de son nouveau plan stratégique « zéro besoin non satisfait », continuera à apporter son appui au Ministère de la Santé du Royaume et à l’Association Marocaine de Planification Familiale et à le renforcer davantage dans le but d’élargir l’accès à l’information et aux services de planification familiale. »

Si le Maroc peut se féliciter d’avoir augmenté le taux d’utilisation des méthodes contraceptives modernes et baissé le taux de fécondité des femmes âgées de 15-19 ans, des besoins non satisfaits persistent à hauteur de 11.3% et la fécondité des adolescentes est 3 fois plus élevée dans le milieu rural par rapport au milieu urbain.

Cette rencontre vise à placer la planification familiale au cœur des droits de l’homme et de la réalisation de l’autonomisation des femmes. Elle a été aussi l’occasion de sensibiliser sur les avantages de la planification familiale et plaider pour un accès universel à ce droit fondamental.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *