Contraception : choisissez la meilleure méthode

Contraception : choisissez la meilleure méthode

A chaque femme sa contraception, pourrait-on dire. Entre les femmes très actives sexuellement, celles qui le sont moins, les déjà mamans, les têtes en l’air ou celles qui ne supportent pas l’idée d’une substance chimique ou plastique dans leur corps, chacune peut trouver son bonheur : pilules, préservatifs, stérilet, spermicides…

Pour que votre choix soit le plus judicieux, l’idéal est de consulter votre gynécologue qui vous conseillera quand à la méthode de contraception la plus adaptée à votre cas. Malheureusement, ce n’est souvent pas le cas et les femmes, dans leur grande majorité, limitent leur choix à la pilule, qu’elles prennent sans demander l’avis de leur médecin.

Woman hand holding contraceptive pill or birth control pill

A chacune sa pilule

Le petit comprimé reste la méthode de contraception la plus répandue. Efficacité, discrétion et facilité de prise expliquent ce succès. Nécessitant une prise quotidienne durant de longues années, la pilule doit pourtant être choisie avec soin, de préférence en concertation avec son médecin. Il est par ailleurs important de faire régulièrement le point avec votre médecin sur votre contraception. Si votre pilule ne vous convient pas, il pourra vous en prescrire une autre. En effet, toutes les pilules ne sont pas identiques. Normodosée, minidosée, microdosée … Il existe aujourd’hui plus de cinquante pilules différentes.

Lire aussi : L’AMPF un outil efficace pour une planification familiale accessible (Interview)

Pilules nouvelle génération

Des pilules « nouvelle génération » sont également disponibles.  Il s’agit de pilules très faiblement dosées en œstrogène, ce qui entraîne moins d’effets secondaires liés à cette hormone, notamment des seins moins enflés, moins douloureux, et moins de migraines et de maux de tête…

La pilule du lendemain est une contraception d’urgence qui permet de bloquer l’ovulation et d’altérer la muqueuse utérine pour la rendre impropre à la nidation. L’efficacité du traitement est d’autant plus grande qu’il est mis en route rapidement après le rapport sexuel non protégé, si possible dans les 12 heures, sinon au plus tard dans les 3 jours. Attention cependant, cette contraception ne doit être utilisée qu’occasionnellement car elle peut fortement perturber le cycle menstruel. Elle ne dispense donc pas d’une méthode de contraception efficace

Nouveau stérilet

Si vous faites partie de ces femmes pour qui la pilule quotidienne est dure à avaler, sachez qu’il existe bien d’autres alternatives, notamment le stérilet, deuxième moyen de contraception le plus utilisé par les femmes. Outre le classique stérilet au cuivre, il existe un second type de contraception intra-utérine : le Dispositifs SIU hormonal. C’est un stérilet sans cuivre qui libère, in utero, une hormone pendant au maximum 5 ans. Son mécanisme d’action combine à la fois l’action d’un stérilet classique et celui d’une contraception progestative (pareil à l’effet d’une pilule). Mais quel que soit le type de stérilet, il assure à la femme de nombreuses qualités : il est très efficace, souvent mis en place pour une longue durée (jusqu’à au moins 5 ans), à mode d’action local (hormonal ou non) et respectant le fonctionnement ovarien puisqu’il n’influence pas la sécrétion des estrogènes naturels.
Quelle que soit la méthode, l’important est d’opter pour la contraception qui vous convient le mieux. Car n’oubliez pas… La meilleure contraception c’est celle que l’on choisit !

Lire aussi : Les examens gynécologiques indispensables
Lire aussi :
Fécondité, natalité, mariage : les constats du HCP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *