Harcèlement sexuel : l’ADFM interpelle le gouvernement Akhannouch

Harcèlement sexuel : l’ADFM interpelle le gouvernement Akhannouch

Après avoir condamné les actes de harcèlement sexuel rapportés par les médias dans le milieu universitaire, l’association Démocratique des Femmes du Maroc (ADFM) interpelle le gouvernement pour prendre d’urgence toutes les mesures requises afin de lutter contre actes qui portent atteinte à la dignité des femmes et violent leur droit à la sécurité.

«  Nous affirmons toute sa solidarité avec les victimes et appelle les responsables à des enquêtes rigoureuses et des sanctions exemplaires pour les auteurs.Ces actes qui portent atteinte à la dignité des femmes et violent leur droit à la sécurité, sont l’expression des nombreux dysfonctionnements juridiques et institutionnels qui permettent souvent aux auteurs de violence d’échapper aux sanctions ou d’avoir une sanction symbolique dans les cas d’abus de pouvoir » explique l’associations dans un communiqué de presse.

Afin de ne pas banaliser cette violence à l’égard des femmes comme  le révèlent les taux inquiétants de prévalence de la violence livrés par le HCP en 2019. l’ADFM lance un appel aux autorités à travers « La refonte de la législation pénale, notamment en matière de lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes et d’intégration des mesures requises pour mettre fin à l’impunité et à l’acceptabilité de ces deux fléaux».L’ADFM appelle aussi  à l’harmonisation de la loi 103-13 avec les engagements internationaux du Maroc, en assurant la prévention, la protection et la prise en charge des femmes victimes de violences et de leurs enfants.

Protéger les femmes dans l’espace public et privé !

L’ADFM appelle à la ratification de la convention n° 190 de l’Organisation Internationale du Travail relative à l’élimination de la violence et du harcèlement dans le monde du travail,la mise en place de l’Autorité pour la Parité et la Lutte contre toutes les formes de Discrimination ,la mise en œuvre de l’ensemble des législations et politiques publiques relatives à la promotion et la protection des droits des femmes .La mise en place dans tous les établissements d’une politique de lutte contre le harcèlement sexuel ,de prévention, d’orientation et d’accompagnement des victimes.

Pou conclure l’association insiste sur l’élaboration d’une stratégie d’information et de sensibilisation adaptée aux intervenants et usagers des différents secteurs pour lutter contre le harcèlement sexuel et les violences sexistes, la promotion et la protection des droits des femmes dans tous les espaces privé et public.

Lire aussi : #HATA_ANA, une campagne contre le harcèlement sexuel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *