Pakistan:Ayesha Malik,première femme juge à la Cour suprême

Pakistan:Ayesha Malik,première femme juge à la Cour suprême

La juge Ayesha Malik est officiellement  juge au plus haut tribunal du pays d’Asie du Sud. La juge de 55 ans a fait la une des journaux internationaux l’année passée pour avoir interdit le « test à deux doigts » qui interdisait le « test de virginité » draconien lors d’une enquête sur des cas de viol.

En 2012, Ayesha A. Malik est devenue l’une des premières femmes à être élevée à la Haute Cour de Lahore, dans la deuxième ville du pays. 

Au début de l’année dernière, elle a fait la une des journaux internationaux pour avoir interdit le « test à deux doigts » controversé utilisé pour déterminer le niveau d’activité sexuelle d’une femme lors d’une enquête sur des cas de viol. Le test a été utilisé pour discréditer les accusateurs de viol qui ont été jugés sexuellement expérimentés. Le juge Malik a déclaré que les tests étaient « humiliants » et n’avaient « aucune valeur médico-légale ».   

Une fervente militante des droits de l’Homme

Ayshe est également active dans la défense des droits et de l’autonomisation des femmes au Pakistan. En 2019, la juge Malik est devenue présidente du comité pour la protection des femmes juges à Lahore, pour lutter contre le hooliganisme contre les femmes juges par les avocats des tribunaux de district.Également membre de l’Association internationale des femmes juges, la juge Malik parle régulièrement des problèmes auxquels les femmes sont confrontées dans la vie publique au Pakistan.

Lire aussi:https://actuelles.ma/raffia-arshad-1ere-juge-a-porte-le-hijab-en-angleterre/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *