#soisunhomme, la campagne misogyne contre les Marocaines

#soisunhomme, la campagne misogyne contre les Marocaines

Après avoir suscité une vive polémique en Algérie où elle a été lancée en 2015, la campagne #soisunhomme (et ne laisse pas tes femmes sortir avec une tenue osée) débarque au Maroc et suscite une vive polémique sur la toile.

 

La campagne algérienne visant à imposer le voile et les tenues couvrantes aux épouses, mères, filles sous prétexte de lutter contre le harcèlement sexuel a été fortement contrée sur la Toile et sur tweeter.

Mais deux ans après, cette campagne aux relents obscurantistes arrive chez nous pour véhiculer une vision rétrograde des rapports hommes-femmes, les concevant à l’aune de la tenue vestimentaire. Usant de prétextes fallacieux comme la nécessité d’inculquer la pudeur aux générations futures en dissimulant le corps des femmes sous des tenues longues et amples, cette campagne se sert de la Toile pour instiller son venin.

Le hashtag #soisunhomme #كن_رجلا, lancé en plein cœur de la saison estivale n’est pas fortuit, et nous rappelle avec force que les libertés individuelles sont toujours mises à mal par des soi-disant gardiens de la morale. En fait, déjà  dans le passé des polémiques avaient surgi concernant le port du burkini dans certains établissements privés et maisons d’estivage. Mais le sujet n’avait jamais suscité de tels débordements sur la toile, ni une mobilisation des défenseurs du voile intégral. Le dévoilement d’une épaule, d’un genou renvoie à l’angoisse du corps, vecteur d’une sexualité frustrée, car sous nos cieux, seule la femme est obligée de dissimuler son corps. Celui de l’homme se doit d’être preuve de virilité.

#بي_بي_سي_ترندينغ | صاحب حملة #كن_رجلا يفسر سبب وقوفه ضد لباس #النساء ثيابا فاضحة #المغرب و #الجزائر

#بي_بي_سي_ترندينغ | صاحب حملة #كن_رجلا يفسر سبب وقوفه ضد لباس #النساء ثيابا فاضحة #المغرب و #الجزائر

Publiée par ‎BBC News عربي‎ sur Mercredi 18 juillet 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *