119.000 enfants font un travail dangereux !

119.000 enfants font un travail dangereux !

Le 12 juin 2020, le monde célèbre la Journée mondiale contre le travail des enfants sous le thème « COVID-19 : Protégeons les enfants contre le travail des enfants, maintenant plus que jamais ! » . L’occasion, pour le Haut-commissariat au Plan de présenter les traits saillants du travail dangereux des enfants selon les données de l’enquête nationale sur l’emploi de 2019. 

Au Maroc, on compte 200.000 enfants économiquement actifs parmi les 7.271.000 enfants âgés de 7 à 17 ans, marquant une baisse de 23,5% par rapport à 2017. « Est considéré comme travail dangereux tout travail qui, par sa nature ou par les conditions dans lesquelles il est exercé, est susceptible de nuire à la santé, à la sécurité ou à la moralité de l’enfant, tout travail exercé pendant une durée excessive relativement à l’âge de l’enfant; ainsi que tout travail dont l’horaire est partiellement ou entièrement de nuit » explique la note du HCP. Parmi les enfants économiquement actifs, 119.000 accomplissent des travaux dangereux, ce qui correspond à un taux d’incidence de 1,6%(contre 2,3% en 2017). Les enfants astreints à ce type de travail sont à 74,4% ruraux, 84% masculins et à 75,6% âgés de 15 à 17 ans.

Enfant aidant familial

Quatre régions abritent 68,1% des enfants astreints au travail dangereux. La région de Casablanca-Settat vient en tête avec 27,9%, suivie de Marrakech-Safi (16,1%), puis région de Fès-Meknès avec 13,1% et enfin la Rabat-Salé-Kénitra (11,0%).  « Parmi les enfants de sexe masculin, 100.000 d’entre eux exercent un travail dangereux, soit 67,1% des garçons au travail. C’est le cas pour 19.000 filles qui exercent un travail dangereux, ce qui correspond à 37,4% des filles en travail.  Par ailleurs, 12,1% des enfants exerçant un travail dangereux sont en cours de scolarisation, 83,7% ont quitté l’école et 4,3% ne l’ont jamais fréquentée » continue la note.  Le travail dangereux des enfants reste concentré dans certains secteurs économiques et diffère selon le milieu de résidence. En zones rurales, les enfants astreints à ce type de travail se retrouvent en particulier dans le secteur de l’ »agriculture, forêt et pêche » (75,4%). En revanche, en villes, ils sont concentrés dans les « services » (54,8%) et dans l’ »industrie y compris l’artisanat » (31,3%).Ce type de travail demeure concentré dans certains statuts professionnels et diffère selon le milieu de résidence. En milieu rural, 66,9% des enfants astreints au travail dangereux sont « aides familiales » et 23,6% « salariés ». En milieu urbain, 45,2% des enfants sont « salariés », 30,4% des « apprentis » et 16,3% « aides familiales ».

Dangers et risques du travail des enfants

Les risques de chute, ou d’être frappé par des objets, ou d’être accroché dans ou entre des objets, ou encore être exposé à une coupure ou à une brûlure. Les dangers biologiques liés à la présence d’animaux et d’insectes dangereux, de plantes toxiques ou vénéneuses en milieu de travail. Les risques d’exposition aux bactéries, aux parasites ou aux virus. Les dangers chimiques associés aux gaz, aux liquides ou aux solides dangereux, aux agro-produits chimiques (pesticides, herbicides, insecticides) et aux explosifs ou aux matériaux inflammables.Les dangers ergonomiques concernant les lieux de travail mal conçus. Les travaux exigeant, le levage, le transport ou le déplacement de charges lourdes, des mouvements répétitifs ou puissants, ou des positions de travail maladroites.Les dangers physiques se rapportant aux températures extrêmes, au bruit, à une mauvaise position dans le travail, à une exposition au mauvais temps, aux vibrations, ou à l’humidité.Les dangers psychosociaux dus au stress, à un travail dur ou monotone, au manque de contrôle, à l’insécurité ou à l’harcèlement.Les conditions de travail dangereuses soulignant de longues heures de travail, le travail de nuit ou le travail dans l’isolement.

Lire aussi : Travail des enfants:162.000 font un travail dangereux !
Lire aussi : Un numéro vert pour l’ONDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *