2021 “Année de la femme” et  “Femmes pour le futur”!

2021 “Année de la femme” et “Femmes pour le futur”!

L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO) a proclamé 2021 « Année de la femme » pour lui rendre hommage, renforcer son rôle pionnier et hisser son statut dans le cadre de la nouvelle vision de l’Organisation qui relève de son Plan stratégique 2020-2030. Une conférence de presse a été  tenue au siège de l’organisation pour annoncer les principaux programmes et activités à mettre en œuvre en 2021.

Placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et sous le thème « Femmes pour le futur », cette  manifestation vise à édifier un système civilisationnel innovant et créatif pour le monde islamique, et assurer aux femmes, jeunes et enfants leurs droits éducatifs, scientifiques, culturels, technologiques et environnementaux. Dr Salim M. Almalik, Directeur général de l’ICESCO, a expliqué   que  » le programme de l’Année de la femme est marqué par sa diversité, et se focalise sur quatre axes, à savoir : les conférences et séminaires ; les programmes et projets ; les études et prix, en plus des initiatives. Ces axes, portent essentiellement sur l’autonomisation et le renforcement des capacités de la femme, son intégration dans la société, l’alphabétisation et la protection du droit des filles à l’éducation, ainsi que la lutte contre l’inégalité des sexes ».

Par ailleurs , le programme se décline en deux niveaux ; le premier est interne, basé sur la réalisation du principe de l’égalité des chances au sein de l’Organisation, la préparation de femmes dirigeantes et la création d’un environnement de travail favorable aux femmes ainsi que d’un département de la femme « Il s’agit également de former le plus grand nombre possible de filles au cours de l’année 2021 dans les domaines de leadership liés aux compétences de l’Organisation, et de rendre hommage aux femmes de l’ICESCO grâce au programme de l’employée exemplaire » a ajouté le Directeur de l’ICESCO .

Former et financer les projets des femmes 

Le deuxième niveau, quant à lui, est axé sur les activités externes. Il vise à mettre en œuvre et soutenir les programmes et activités liés aux femmes dans les États membres, à allouer un budget pour financer les projets des femmes innovatrices et des nouvelles entrepreneuses, et à contribuer à la formation du plus grand nombre possible de filles et de femmes issues des États membres, dans les domaines de compétence de l’Organisation en fonction des besoins de ces pays.

Lire également : 2019, Année du patrimoine dans le monde islamique

Il s’agit également de créer dans le monde islamique un ensemble de réseaux de femmes spécialisées, de renforcer la présence des femmes musulmanes dans les tribunes internationales et le respect de leur identité, ainsi que d’imprimer et traduire les meilleures œuvres littéraires féminines  « Ce niveau a aussi pour objectif d’octroyer chaque année des bourses aux femmes talentueuses dans les domaines de compétence de l’ICESCO, et d’allouer des programmes à la protection des femmes contre toutes les formes de violence » a précisé le Directeur et de continuer  » Il assistera en outre les États membres dans la lutte contre l’abandon scolaire des filles et la réduction d’analphabétisme chez les femmes, en distribuant entre 25000 et 50000 ordinateurs aux femmes des États membres, en coopération avec les organismes donateurs et les institutions et associations féminines locales et à travers les commissions nationales ».

A noter que  les femmes rurales bénéficieront  aussi de ces programmes qui ciblent également  toutes les filles, les jeunes femmes et les femmes, et que le budget sera géré en partenariat entre l’ICESCO et nombre d’institutions et de donateurs, avec lesquels l’Organisation coopère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *