MRA publie le rapport sur les violences sexuelles faites aux femmes

MRA publie le rapport sur les violences sexuelles faites aux femmes

Préparé par: MRA Mobilising for Rights Associates, en collaboration avec l’Association Amal pour la Femme et le Développement (El Hajeb), la Fédération des Ligues des Droits des Femmes (Ouarzazate), Anaouat pour femme et enfant (Chichaoua) et Tafiil Al Moubadarat (Taza), le rapport vise  à promouvoir la responsabilité de l’Etat en cas de violences sexuelles faites aux femmes au Maroc (VSFF).

  Cette recherche-action vise à produire une base de connaissances sur les VSFF au Maroc et à promouvoir la responsabilité de l’État. Ce rapport comprend des entretiens, des discussions de groupe, un sondage en ligne et des examens de dossiers auprès de 1021 femmes et des acteurs publics des forces de l’ordre, de la justice et des services de santé, provenant de 41 sites à travers le pays.

Lire également : Loi contre les violences faites aux femmes, une finale décevante !

Ce rapport part de l’expériences des femmes avec les violences sexuelles, l’impact sur leurs vies, leurs réactions, les réponses de leur entourage et des acteurs publics (forces de l’ordre, justice et santé.) ceci afin de formuler des recommandations dont voici les principales:

Remédier aux lacunes actuelles des lois actuelles sur la violence s définition exhaustive du consentement qui inclut une grande variété de circonstances coercitives; Se concentrer sur l’agresseur et son comportement, pas sur la relation ; Veiller à ce que les femmes reçoivent une protection adéquate contre œuvre des mesures de protection disponibles et le développement de nouvelles ;Comprendre comment la réponse actuelle de l’agresseur;  Tenir les acteurs publics de l’État, et non les victimes, responsables de la recherche de solutions VSFF; Développer des stratégies holistiques qui répondent à tous les obstacles auxquels les femmes sont confrontées pour signaler les VSFF sociale et économique, et les obstacles juridiques liés à des inadéquates; Veiller à ce que la réponse de l’État à la violence sexuelle reflète les priorités exprimées par les femmes: un bon accueil, des services publics adéquats, l’application des lois et procédures pénales et des appropriés.

Lire également : Winnie Byanyima : Contre les violences, la meilleure arme, c’est la Parole et l’Action

Les rapports de recherche-action sur les violences sexuelles faites aux femmes au Maroc seront envoyés aux ONG, aux avocats et aux acteurs publics à travers le pays. Des versions PDF en arabe et en anglais sont également disponibles en ligne sur www.mrawomen.ma. 

Lire également : Projet d’autonomisation des mères célibataires avec leurs enfants au Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *