Concours de dessins et BD “Génération Égalité : Imaginez-la !”

Concours de dessins et BD “Génération Égalité : Imaginez-la !”

Plus de 1200 jeunes artistes âgés de 18 à 28 ans, originaires de plus de 120 pays, ont participé au concours de dessins et bandes dessinées “Génération Égalité : Imaginez-la !”. Les dessins des finalistes et des demi-finalistes ont été exposés virtuellement pendant le Forum Génération Égalité tenu  à Paris du 30 juin au 2 juillet.

Ce concours était l’occasion pour les jeunes du monde entier de faire entendre leur voix en utilisant l’art comme moyen d’expression puissant et universel. Le concours « Génération Égalité : Imaginez-la ! » était aussi l’occasion de faire partie du mouvement mondial pour l’égalité des sexes, dans le cadre du Forum coorganisé par les gouvernements de la France et du Mexique et sous l’égide d’ONU Femmes. Les finalistes ont été sélectionnés par un jury composé de dessinateurs.trices,professionnel.les, de représentant.e.s et d expert.e.s en égalité des sexes ainsi que de jeunes activistes.

Les gagnant.e.s sont :

Premier Prix : Brice Tadé Tangou (Cameroun). Tadé Tangou Brice, 22 ans, est étudiant en architecture à l’École nationale supérieure des travaux publics de Yaoundé, au Cameroun. Passionné de dessin depuis son enfance, il excelle dans les concours depuis le collège. Tout en étudiant l’architecture, il continue de se distinguer en remportant des médailles d’argent (2018) et de bronze (2019) en dessin à l’Université. En janvier 2020, il dessine la mascotte du CHAN Cameroun 2020. «  À propos de mon dessin : Perchés au-dessus du monde ! Les femmes et les filles, actrices et bâtisseuses d’un monde égalitaire sur lequel elles veillent et déploient leur plein potentiel. »

Deuxième Prix : Hiroshi Reyes (Philippine ). Hiroshi Reyes est né en 2002 à Manille, aux Philippines, et a obtenu son diplôme de fin d’études secondaires à l’Université du Perpétuel Secours. Il étudie actuellement les arts multimédia au St. Dominic College of Asia.« À propos de mon dessin : La « demoiselle en détresse » est un trope sexiste surutilisé contre les femmes. Les femmes sont tout aussi capables de tout faire que les hommes. Les stéréotypes ont également un impact sur les hommes, par exemple avec la masculinité toxique. Il est souvent attendu des hommes qu’ils soient « grands, forts et qu’ils sauvent la situation », alors qu’en réalité, ce sont parfois eux qui ont besoin d’être sauvés ».

Troisième Prix : Vivien Derkics (Hongrie ), Baraka Lurhakwa (Congo), Femi Ogunsanmi (Nigeria).

Vivien Derkics est née en 2001 à Szombathely, en Hongrie. Elle a étudié le design graphique dans une école d’art pendant 5 ans et va bientôt commencer ses études supérieures à l’Académie Willem de Kooning à Rotterdam où elle étudiera la publicité. En attendant, elle travaille en tant que free-lance dans le domaine du design graphique et de l’illustration. « À propos de mon dessin : Mon dessin illustre les femmes au pouvoir et dans la prise de décision. Je crois que si nous travaillons ensemble, nous pouvons créer le changement et construire un monde dans lequel nous sommes fières et fiers de vivre ».

Lire aussi : Forum Génération Égalité : on agit pour l’égalité!
Lire aussi : Un consortium pour l’égalité de genre au Maroc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *