“Le Mur” réunit Hakima Ouamira et Mohamed Ouammi

“Le Mur” réunit Hakima Ouamira et Mohamed Ouammi

Depuis le 9 novembre 2020, la Fondation Hassan II pour  les Marocains Résidant à l’Etranger organise en partenariat avec l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne au Maroc, l’exposition « Le Mur » des artistes maroco-allemands Hakima Ouamira et Mohammed Ouammi. L’exposition à l’Espace Rivages, va durer jusqu’au 28 de ce mois, les visites sont sans rendez-vous et obéissent au protocole sanitaire en vigueur. 

Les deux artistes ont travaillé sur le thème du « Mur » chacun selon sa conception personnelle, sa sensibilité et ses représentations. Pour cette exposition, le mur qui sépare devient générateur de liens. Les deux artistes se l’approprient pour le détruire chacun à sa manière. 
Hakima Ouamira a  commencé la peinture suite à une tension psychologique « En plus, ma famille et le Maroc me manquaient aussi. Le soleil, les souks, les couleurs de la céramique et des tapis sont restés dans ma mémoire. Les couleurs du Maroc envahissaient mon imagination. Ce sont ces couleurs que j’exploite dans mes tableaux. C’est cet acte qui me rapproche de mon pays d’origine et qui soulage  ma tension psychologique profonde » confie l’artiste.

Le parcours Mohamed Ouammi  est plutôt académique  « J’ai vécu une période courte à l’Ecole Nationale des Beaux-arts de Tétouan. C’est en effet, en Europe que j’ai découvert de nouvelles expériences, où j’ai  été influencé par de grands artistes et où j’ai fait des études d’art » explique l’artiste. 

Avant de commencer un tableau, Hakima  choisit son thème « Puis j’essaie d’imaginer sa composition, sa structure, les couleurs qui correspondront au thème et aussi la technique qui pourra m’aider à le représenter. Après, je prends mon temps  pour bien m’exprimer par le biais de ses différentes composantes »

Mohamed quant à lui pense que deux éléments sont importants dans la composition de ma toile  « Ce que j’ai étudié et ce que j’ai laissé au hasard. Ma composition se fait à travers l’organisation des couleurs. Mais, la composition reste plus importante que le choix de ces couleurs.  Je mesure l’équilibre de ma toile à ma manière, l’essentiel est que je sois satisfait de la toile, peu importe son esthétique. Le public est libre par  la suite de recevoir l’œuvre, comme il le souhaite, je n’essaie pas de lui plaire ou de le manipuler »

Un seul Mur, un seul Message !

Très contente d’exposer pour la 1ère fois au Maroc, Hakima nous laisse un message très impressionnant « Mon message à travers cette participation est un appel à détruire tous les murs qui séparent les êtres pour s’ouvrir sur les autres cultures, sur leurs Histoires et leurs civilisations et pour communiquer sans contraintes ». 

Mohammed expose pour la 2ème fois à  l’Espace Rivages « Mes nombreuses visites à ce qui reste du mur de Berlin m’ont marqué.  Les couleurs et les lignes qui l’habillent m’ont toujours impressionné …Je me suis d’ailleurs inspiré de ces couleurs dans la conception des tableaux présentés lors de cette exposition. Des couleurs qui nous accordent la possibilité d’évoquer des idées et des sujets comme l’espoir, le désespoir, la séparation et la liberté ».

Lire aussi : Abdelkhalek Belfquih, l’artiste au “Coeur blanc”
Lire aussi : « Etendues » de Youssef Gharbaoui 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *